top of page
  • Photo du rédacteurKathleen D.

Merci mon corps !


Aujourd'hui, je tiens à te remercier cher corps !



Pourquoi ?

Car c'est mon premier jour de règles, premier jour d'un nouveau cycle menstruel. Et j'ai eu ZÉRO douleur.

Oui. ZÉRO. Pas zéro virgule quelque chose.

ZÉRO ZÉRO !



Alors hier, effectivement, pendant 10-15 mn, j'ai senti quelques tiraillements, un poids.

Un peu de chaleur, quelques respirations, quelques mots et cela avait disparu.


Et je te remercie que cela fasse plusieurs cycles que cela se passe aussi agréablement !

Même si je ne mange pas toujours sainement, même si je ne bouge pas autant qu'il le faudrait, même si je ne suis pas toujours à l'écoute de mes émotions.


Oui c'est possible d'avoir un cycle menstruel naturel sans douleur, même sans une hygiène de vie "parfaite".


Hors pathologie (comme l'endométriose, l'adénomyose, un/des fibrome(s), ...) :

- Non, souffrir pendant les règles n'est pas normal. - Non, se tordre de douleur avant ou pendant les règles, n'est pas normal. - Non, vomir de douleur pendant ses règles n'est pas normal. - Non, s'évanouir de douleur pendant ses règles n'est pas normal. - Non, déprimer avant d'avoir ses règles n'est pas normal. - Non, être en colère contre la Terre entière avant d'avoir ses règles n'est pas normal.



 

Jai longtemps souffert : presque dès que mes règles ont commencé au début du collège jusqu'à l'école de kinésiologie. Soit environ 20 ans, et presque à chaque cycle.


Pour un résumé (d'après mes souvenirs...🐟) :

  • Au collège, j'avais très mal au ventre et en bas du dos, les règles étaient très abondantes, et je ne parle même pas de l'acné supplémentaire... Je déprimais les jours d'avant et je pleurais pour un rien le premier jour.

Nous avons réussi à trouver une solution pour cette déprime par l'homéopathie. Premier soulagement ! Idem pour l'abondance, mais la médecin préférait que je limite vraiment mes prises pour ce point là.

  • Au lycée, ou peut-être à la fin du collège, la solution proposée a été...(suspens insoutenable)... la pilule ! Donc cela s'est un peu amélioré, sans être vraiment confortable.

  • Pendant les études supérieures, cela a continué comme ça : les 2 premiers jours, j'étais un peu "absente" et réfugiée dans mon mental pour garder mes douleurs pour moi. J'ai arrêté la pilule plusieurs fois, et cela redevenait insupportable... donc je recommençais.

  • Idem au début de la vie active.

  • Puis un jour j'ai dit stop. J'ai décidé que mon corps ferait bien ce qu'il voudrait, je refusais de continuer à prendre la pilule.

Et j'ai observé plus finement mon corps et mes pensées, les comportements au cours du cycle. Et j'ai commencé à parler, à encourager mon corps à évacuer ces inconforts autrement.

J'ai cherché et essayé des astuces naturelles et variées. J'en partage certaines ici !

  • Et puis, changement de vie et découverte de la kinésiologie. J'ai travaillé, ou plutôt, j'ai œuvré sur moi au fil des formations, sur des fonctionnements, sur des comportements, sur des réflexes et des pensées parasites... mais jamais directement sur mes cycles par moment douloureux.

Et pourtant, j'avais de moins en moins souvent besoin de mes astuces naturelles !


Tout a fini par s'apaiser, se réguler, tranquillement. Le BONHEUR !!

Pendant environ 3 ans !

  • Début 2022, des désagréments de type douleurs et déprime sont réapparus au cours de certaines phases de cycle.

Au bout de 3 cycles comme ça, je me suis décidée: je suis allée chez ma kinésiologue pour regarder de plus près ce que mon corps avait à me dire.

(Ça, je le garde pour moi 😉)


Le BONHEUR est revenu !



 

Si tu vis la même chose, sans qu'une pathologie ne soit identifiée :

- des périodes de SPM insupportables (Syndrome Pré-Menstruel),

- des douleurs très gênantes, - et/ou d'autres maux (moment glamour ACTIVÉ : diarrhée, constipation, migraines, fringales, perte d'appétit, culpabilité, insomnie, seins douloureux, etc etc... moment glamour DESACTIVÉ)



Alors la kinésiologie peut t'aider en quelques séances !!

Et si tu as une pathologie identifiée, la kinésiologie peut également t'accompagner (évidemment) !



Jusqu'à quand vas-tu prendre ton mal en patience ?

A partir de quand décides-tu que tu mérites de prendre ton bien en urgence ?




コメント


bottom of page